Dans cet article, nous détaillons notre expérience du camping en Islande avec quelques conseils pour bien s’y préparer. Nous parlons également des différents campings dans lesquels nous avons planté la tente le long de notre itinéraire. Tout n’était pas rose tous les jours mais nous avons trouvé que c’était la meilleure façon de découvrir l’Islande, notamment grâce à la liberté procurée et à la proximité avec la nature. Nous avons eu quelques fois la surprise de découvrir de magnifiques paysages en ouvrant notre toile de tente le matin, une excellente façon de se motiver pour bien démarrer la journée.

Notre équipement de camping pour survivre sous la tente en Islande

Nous avons inauguré une grande partie de notre matériel de camping lors de ce road trip en Islande. Nous faisons ici une liste de ce qui nous semble important de prévoir pour bien vivre et dormir à l’extérieur dans un pays proche du cercle polaire.

  • Tente QuickHiker 2 personnes Fresh&Black de Décathlon: très bonne tente peu encombrante, assez facile à monter et très habitable, qui a bien tenu ces promesses pendant le séjour. Le pouvoir occultant de la toile de tente apporte vraiment un plus très appréciable.

  • Sac de couchage 5°C de Décathlon: il faut l’avouer, nous avons quand même eu froid certaines nuits… Mais nous pensons que ce n’est pas complètement la faute du sac de couchage. Nous sommes partis avec en Ecosse au mois de mai et n’avons eu aucun problème avec le froid. Si vous êtes frileux, n’hésitez pas à prendre un sac de couchage 0°C, ce sera plus confortable. Choisissez un sac de couchage à votre taille, s’il est trop grand, vous aurez du mal à garder votre chaleur corporelle. Pour limiter les dégâts une fois sur place, couvrez-vous les extrémités (gants, chaussettes de ski, bonnet) et fermez bien votre sac de couchage afin de ne pas laisser l’air passer.

  • Tapis de sol Forclaz 400: il ne s’agit pas du matelas le plus confortable que nous ayons connu, mais c’est très correct pour l’encombrement et il isole bien du sol.

  • Pour cuisiner, une popote et un réchaud. Concernant la bouteille de gaz, vous ne pouvez pas en prendre dans l’avion ! Il faudra donc l’acheter sur place, ou la récupérer. C’est ce que nous avons fait, comme nous sommes partis en fin de saison, nous avons récupéré trois petites bouteilles de gaz à moitié pleine en début de séjour dans des campings proches de Reykjavik. Finalement, nous n’avons pas beaucoup utilisé notre réchaud, la plupart des campings dans lesquels nous avons dormi disposant d’une cuisine avec plaques de cuisson et bouilloire. En fin de séjour, nous avons laissé les bouteilles de gaz à l’agence de location de voitures pour les donner aux prochains voyageurs.

  • Quelques ustensiles de cuisine pour ne pas tout acheter sur place : couteaux, épluche-légumes, torchons, éponge, etc.

  • Une lampe frontale : très pratique pour avoir ses deux mains libres quand vous fouillez le coffre de votre voiture en pleine nuit, ou ramenez votre vaisselle depuis les éviers du camping.

  • Une batterie externe de compétition : pratique pour recharger plusieurs téléphones à la fois, sans avoir besoin de rester à côté d’une prise tous les soirs au camping. Autre alternative pour ceux voyageant en voiture : apporter un adaptateur allume-cigare-USB.

Tente sous les aurores boréales
La tente sous les aurores boréales, c'est classe...

Faire face aux intempéries et à la température extérieure sous la tente…

Partir en Islande, c’est comme partir faire du ski en hiver ; apportez des vêtements bien chauds et imperméables ! Les nuits sont très fraîches et en journée, quand le vent se lève, il peut glacer l’air très vite. Nous avons emmené nos manteaux de skis et à part quand le Soleil brillait, nous les avons portés tous les jours. Si vous avez la chance d’avoir des températures plus clémentes, emmenez aussi un imperméable-coupe-vent, indispensable à l’approche de certaines cascades puissantes et si une averse vous surprend.

Pour les jours pluvieux et venteux, le surpantalon imperméable n’est certes pas très glamour mais est un indispensable ! Enfin, prévoyez également bonnet, gants, écharpe et grosses chaussettes. Cette panoplie pourra vous sauver la vie si vous avez froid dans votre sac de couchage.

Nos campings préférés autour de la route circulaire en Islande

Nous partageons avec vous les campings que nous avons préférés durant notre séjour en Islande, si jamais vous avez la chance de vous y arrêter à votre tour.

Camping Tjaldsvæðið Kleifar à Kirkjubæjarklaustur

Notre aventure avec ce camping est assez particulière. Ce soir-là, nous nous sommes d’abord arrêtés au camping Kirkjubaer II dans la même ville. Le camping est plein de monde quand nous y arrivons, la salle pour cuisiner semble petite et pleine à craquer. De plus, le camping est très éclairé avec des lampadaires partout. Nous avions prévu de faire la chasse aux aurores boréales ce soir-là, nous sommes donc loin d’être emballés.

Après avoir pris la décision de quitter le camping pour trouver un autre endroit où dormir, le gérant nous insulte à moitié, pensant que nous allons revenir plus tard quand il sera parti, juste pour ne pas payer la nuit. Autant dire que l’accueil est loin d’être chaleureux… Nous n’y avons pas dormi, mais au vue de l’hospitalité, passez votre chemin…

Nous reprenons la route sans vraiment de camping en vue, au petit bonheur la chance. Après avoir tourné à gauche au rond-point qui repart vers la route 1, pour prendre la route 203, nous voyons un parking de camping-car avec une voiture et deux tentes plantées. Il reste de la place au bout du parking, nous décidons donc de nous arrêter là. Nous pensons faire une nuit de camping “sauvage” mais découvrons le lendemain matin que nous sommes en fait dans un camping : Tjaldsvæðið Kleifar.

Juste derrière le parking se trouve une zone d’herbe pour planter sa tente avec une petite cascade au bout. Devant le parking, le paysage qui s’offre à nous est également magnifique. Nous avons eu une très belle surprise à notre réveil ! De plus, l’absence d’éclairage aux alentours nous a permis de profiter d’une superbe soirée sous les aurores boréales ! Nous n’avons aucunement regretté notre choix ! Concernant le camping, ne vous attendez pas à un luxe fastueux par contre, les équipements sont basiques : des toilettes et des lavabos pour faire la vaisselle et récupérer de l’eau. Mais le cadre est d’une telle authenticité que la simplicité des équipements est vite oubliée !

Vue sur le Vatnajökull depuis Tjaldsvæðið Kleifar
La vue imprenable sur le Vatnajökull depuis Tjaldsvæðið Kleifar

Camping de Svinafell

Contrairement au précédent, nous l’avons particulièrement apprécié pour le confort de ses équipements. En effet, le camping dispose d’une immense salle commune avec de nombreuses tables, où nous avons pu cuisiner, dîner et passer la soirée. De plus, les douches sont comprises dans le prix de la nuit, ce qui est assez rare en Islande ! Il faut par contre être patient pour profiter d’une bonne douche chaude, seules quatre cabines de douches sont disponibles et la file d’attente est souvent longue.

Cadre de la Húsabakki Guesthouse
L'environnement tranquille de Húsabakki Guesthouse

Húsabakki Guesthouse

Nous nous sommes arrêtés dans ce camping (qui est aussi une auberge de jeunesse) très tôt après une journée particulièrement pluvieuse et une absence totale de motivation pour aller plus loin. Autant dire que vers 17h début septembre, nous étions seuls dans le camping. Nous étions d’ailleurs tellement seuls que, quand nous avons été payer la nuit à l’accueil de l’auberge de jeunesse, le bâtiment était fermé !

Un papier sur la porte indiquait que l’auberge était fermée depuis la fin du mois d’août, mais que les campeurs étaient les bienvenus, et qui plus est gratuitement. Cette confiance incroyable envers autrui est une des raisons pour lesquelles nous adorons les pays nordiques ! Le mieux dans cette expérience est que les équipements associés au camping restent disponibles. Nous avons donc pu passer la soirée dans la petite cabane servant de cuisine avec table et chaises, l’électricité fonctionnant très bien. Les sanitaires restent aussi ouverts avec douches et eau chaude. Le grand luxe du campeur complètement gratuit !

Le camping est également très bien situé : dans une zone rurale, entouré de montagnes, avec un petit étang à proximité. Après une journée assez morose, nous avons finalement passé une superbe soirée dans ce camping, qui s’est terminée en apothéose, par un spectacle magique d’aurores boréales, le deuxième du séjour ! Les seuls petits bémols que nous voyons à ce camping : les douches sont communes ce qui ne plaira pas à tout le monde et le terrain est très marécageux. Nous avons eu la mauvaise surprise de découvrir le matin que les sols de nos tentes avaient bien pris l’eau, mais avons pu les faire sécher dans les sanitaires spacieux du camping avant de reprendre la route.

Aurore boréale
Spectacle magnifique entre deux journées pluvieuses
Aurore boréale
Notre deuxième soirée du séjour sous les aurores boréales

Les autres campings où nous avons planté notre tente

Outre les trois campings précédents, que nous avons vraiment apprécié, nous partageons avec vous les autres que nous avons testés lors de notre itinéraire en Islande, dans l’ordre dans lesquels nous les avons découvert. Aucun des campings que nous avons visité n’a été vraiment horrible. Tous sont corrects et peuvent vous inspirer si vous décidez de faire un tour d’Islande par la route circulaire.

Tjaldsvæðið Hvolsvelli

Il s’agit du camping de Hvolsvöllur où nous nous sommes arrêtés après notre journée au Cercle d’Or. Les équipements y sont très simples avec une petite salle commune pour cuisiner et dîner. Les douches ne sont pas comprises dans le prix de l’emplacement et sont assez chères. La gérante du camping nous a conseillés d’aller plutôt à la piscine municipale du village le lendemain pour prendre une douche. Nous en déduisons que celles-ci ne doivent pas être exceptionnelles. Aucun d’entre nous n’a tenté l’expérience ce soir-là. Le camping est très proche de la route 1 mais de grands arbres ont été plantés pour séparer les emplacements de la route et nous n’avons pas été vraiment dérangés par le bruit.

Camping de Reyðarfjörður

Le cadre de ce camping est très sympathique, en bordure d’un village niché au cœur d’un fjord, à proximité d’un étang avec les montagnes en toile de fond. Les sanitaires y sont très propres, par contre le camping manque d’une salle commune, nous y avons juste trouvé une petite cuisine agréable pour préparer le dîner mais qui ne peut pas vraiment loger tout le monde.

Camping Vogar

En bordure du lac Myvatn, ce camping ne dispose pas de salle commune, mais offre juste une tonnelle dehors avec quelques tables et chaises. Les sanitaires y sont standards sans plus. Le petit plus est la pizzeria juste à côté du camping, si vous en avez marre de la nourriture de camping. Par contre, il faudra y mettre le prix.

Vue depuis le camping de Reyðarfjörður
Camping de Reyðarfjörður en bordure de fjord
Vue sur le lac depuis le camping de Borgarnes
Réveil sous le Soleil au bord du lac du camping de Borgarnes

Camping de Borgarnes

Le cadre est joli, au bord d’un petit lac. A part ce point positif, tout le reste est très moyen. C’est peut-être le pire camping que nous ayons fait lors de ce road trip en Islande. Les emplacements sont juste en bordure de la route 1 donc vous entendrez sans souci les camions passer depuis votre tente. Aucune option pour prendre une douche n’est mise à disposition et niveau cuisine, c’est juste un évier dehors… A éviter donc. Snorrastadir Farm Holidays, décrit ci-dessous, n’est qu’à 30 km de Borgarnes en remontant la route 54 vers le nord et la péninsule de Snæfellsnes. Préférez ce camping-là si vous passez une nuit dans la région.

Snorrastadir Farm Holidays

Ce camping très agréable est situé sur le terrain d’une ferme avec un pré et des chevaux à proximité des emplacements de tente. Pour passer la soirée, vous avez à disposition une grande salle commune avec cuisine dans une ancienne grange. Les sanitaires propres et agréables se trouvent dans le même bâtiment. Le seul bémol est le prix : c’est le camping le plus cher que nous ayons fait en Islande. Pour ceux qui voudraient dormir au chaud, des dortoirs sont à disposition dans la grange et il est possible de louer des chambres dans la ferme.

Cadre champêtre de Snorrastadir Farm Holidays
Le bâtiment de la ferme à Snorrastadir Farm Holidays