Vous arrive-t-il de ressentir ce besoin impérieux de marcher dans une nature préservée, de respirer un air pur et de vous ressourcer ? C’est principalement pour cette raison que nous sommes partis découvrir les Pyrénées depuis Toulouse le temps d’un week-end automnal. Nous y avons fait 2 très jolies randonnées en Andorre, accessibles et parfaites pour s’aérer et faire le plein d’énergie à l’approche de l’hiver. Alors venez profiter des lacs d’altitude à l’eau pure et limpide, des glissades sur les névés et des panoramas splendides, nous vous emmenons dans les Pyrénées !

Le reflet parfait de la montagne dans un lac
Une magnifique réflexion de la montagne grâce à un joli lac d'altitude
Un versant rocheux de montagne dans le cirque des Pessons
La montagne nous donne toujours ce sentiment d'être tout petit

L’Andorre : un petit pays au cœur des Pyrénées

Après notre voyage à vélo au bord de l’océan de l’été, nous ressentions comme un manque, un vide, que nous avons fini par identifier : la montagne et ses grands espaces nous manquaient. C’est pourquoi nous avons profité d’un week-end ensoleillé du mois d’octobre où nous nous trouvions à Toulouse pour aller marcher dans les Pyrénées. Nous nous sommes ainsi retrouvés à arpenter les sentiers pédestres d’Andorre. Si Jérémy connaissait plutôt bien la principauté pour y avoir skié de nombreuses fois durant son enfance toulousaine, c’était une découverte totale pour moi.

À première vue, ce petit pays coincé entre la France et l’Espagne n’a pas grand chose de séduisant. Assailli par de nombreux visiteurs en quête de cigarettes, d’essence et d’alcool peu taxé, l’Andorre dégage une atmosphère particulière. Le contraste entre les enseignes lumineuses de la ville du Pas de la Case et la beauté des sommets escarpés pyrénéens a de quoi frapper.

Pourtant, au-delà des pistes de ski et des invitations à la consommation, la principauté regorge d’aventures outdoor. Pistes de VTT, routes cyclables et itinéraires de randonnées y sont légion ! Après avoir passé 2 jours à crapahuter dans les rochers, à éviter de mouiller ses pieds dans les petits ruisseaux d’altitude et à prendre un bon bol d’air de montagne, la mauvaise impression initiale s’estompe quelque peu.

Enfilez vos chaussures, nous vous emmenons découvrir 2 randonnées en Andorre, faire le plein d’air pur et vous émerveiller devant la beauté de la chaîne pyrénéenne.

Quand partir marcher dans la principauté ?

Avec une altitude moyenne qui frôle les 2000 mètres et la plus haute capitale d’Europe, le pays présente une situation géographique particulière. Il faut donc bien anticiper les aléas climatiques de ce milieu : même s’il fait 15 degrés en bas de la montagne, il peut y avoir de la neige plus en hauteur. Nous vous conseillons donc de partir découvrir les randonnées en Andorre de mai à octobre et de bien vous renseigner pour savoir si les sentiers visés ne sont pas recouverts d’un manteau blanc.

Des herbes gelées par le cours d'eau froid à proximité
Été ou hiver ? Le doute plane lors de nos randonnées en Andorre

Se préparer à la randonnée dans les Pyrénées

Ne pas oublier ses habits chauds

Le climat montagnard peut être très changeant, d’autant plus à l’approche des sommets pyrénéens. Ne lésinez donc pas sur l’isolation thermique de vos vêtements. Un T-shirt technique manches longues, une polaire ainsi qu’une doudoune légère bien isolante sont vos meilleurs alliés.

Nous l’avons clairement vu lors de nos 2 randonnées en Andorre. Si le premier jour, il n’y avait pas un souffle de vent et que nous avons très vite été réchauffés par le dénivelé positif et les rayons du Soleil, le second jour de randonnée n’a pas été aussi clément. Soumis à un vent parfois glaçant et un Soleil légèrement voilé, nous n’avons pas regretté d’avoir apporté nos doudounes et polaires.

Pour information, nous portons des doudounes ultra-légères de la marque Rab. Certes, elles ne sont pas données mais elles remplissent parfaitement bien leur rôle : compactables, isolantes, éco-conçues et légères ! Elles devaient nous accompagner pour notre grand voyage à vélo en Norvège et sont donc idéales pour les climats changeants de haute altitude ou des pays nordiques.

Une fleur violette qui survit à l'automne andorran
Même si des petites fleurs résistent encore à l'hiver, ne sous-estimez pas le froid en montagne
Un lac d'altitude en Andorre clair et limpide
Fin octobre dans les Pyrénées, la neige a déjà pointé son nez

S’équiper de bonnes chaussures de marche

Prévoyez également de bonnes chaussures de marche. Nous nous sommes fait surprendre plusieurs fois par de petites glissades : sur les névés, sur des rochers recouverts d’eau gelée ou encore sur l’herbe de montagne. Rien de bien méchant heureusement, mais une chute en montagne au milieu des rochers peut très vite s’avérer dangereuse. Restez prudents et vigilants !

Nos chaussures de randonnée sont de vieux modèles de la marque Décathlon, qui ne sont plus commercialisés. Celles de Jérémy font encore très bien l’affaire. Les miennes n’ont par contre pas survécu et se sont trouées pendant le week-end… Je ne manquerai pas de vous partager ici ma recherche de chaussures de randonnée éco-conçues. Si vous avez des suggestions de marque, dites-le moi en commentaires !

Panorama du cirque des Pessons en Andorre
Le climat peut être très différent entre le début et la fin d'une randonnée en Andorre

Prendre de quoi se repérer

Si vous ne voulez pas risquer de vous perdre et de vous retrouver à sillonner la montagne à la nuit tombante, mieux vaut partir avec de quoi vous repérer ! Vous n’êtes pas non plus à l’abri qu’une nappe de brouillard vienne obstruer le paysage et vous laisse sans repère… Pour ces 2 randonnées, nous avons utilisé la carte de l’application VisoRando, qui suffit amplement pour des aventures à la journée. Il faut juste penser à charger la carte avant de partir, le réseau Internet fait souvent défaut dans les hauteurs montagneuses ! Pour savoir comment télécharger un fond de carte ou une randonnée, regardez le tutoriel VisoRando.

Si vous partez pour de plus longues durées, il est recommandé de prendre avec vous une carte IGN à l’échelle au minimum : 1 : 75000 (1 cm = 750 m).

Un beau panorama d'une randonnée en Andorre autour de Ransol
Une randonnée en famille dans un superbe environnement

Les itinéraires de nos 2 randonnées en Andorre

Le cirque des Pessons en Andorre
Le cirque des Pessons et ses névés se distinguent au loin

Une randonnée par jour, c’était le programme de notre week-end en pays inconnu. Le départ de la première se fait du secteur skiable de Grau Roig direction le cirque de Pessons : une belle balade jalonnée de paisibles lacs d’altitude. Pour la seconde, depuis Ransol, nous nous sommes hissés vers les sommets, au milieu des névés et des chutes d’eau qui dévalent la montagne. Ces 2 randonnées en Andorre sont plutôt accessibles, même aux marcheurs occasionnels, avec environ 500 mètres de dénivelé positif pour 5 heures de marche.

Le cirque de Pessons au départ de Grau Roig

Nous avons suivi le tracé entre les repères 2 et 3 de cette randonnée VisoRando puis fait le retour par un petit chemin alternatif autour des étangs de là Solana. Partis du pied des pistes de ski de Grau Roig, au niveau du parking, nous avons rejoint le GR 7 d’Andorre au niveau du restaurant du lac des Pessons, que nous avons suivi jusqu’à rejoindre la paroi du cirque.

Le terrain de cette randonnée en Andorre est assez caillouteux et accidenté. Attendez-vous à devoir parfois crapahuter dans les rochers. Néanmoins, rassurez-vous, il n’est pas nécessaire d’être un professionnel de l’escalade pour suivre le sentier. N’est-ce pas aussi la partie la plus amusante et qui fait retomber en enfance de devoir évoluer au milieu de ces énormes cailloux parfois aussi gros que nous ?

Entre les gros rochers, de paisibles petits lacs de glacier en enfilade jalonnent le parcours et offrent de superbes jeux de reflets aux randonneurs, donnant un côté assez féérique à la balade. C’était paisible et reposant. Avec l’absence de vent, nous avons même pu profiter de temps en temps d’un silence parfait, si rare et précieux, parfait pour se ressourcer pleinement.

Nous sommes partis de Grau Roig, avons rejoint l'Estany Primer par les pistes de skis, avant de suivre le sentier rouge et de faire le retour par un des petits chemins notés en pointillés (source : VisoRando - OpenStreetMap)
Point de vue sur les lacs d'altitude depuis le cirque des Pessons
Un superbe point de vue sur les lacs d'altitude dans le cirque des Pessons

Autour de Ransol et du refuge de Coms de Jan

Notre deuxième randonnée s’est déroulée dans un cadre plus champêtre et moins fréquenté. Partis de la fin de la route à Ransol, nous nous sommes très vite retrouvés en plein cœur d’une prairie sauvage striée de cascades. L’eau rugissante par endroits recouvrait totalement le bruit de nos pas et de nos souffles accélérés par l’effort de la montée. À l’ombre, l’herbe encore gelée en milieu de journée semblait signaler un hiver qui approche et commence à gagner du terrain.

C’était d’ailleurs une randonnée pleine de contrastes : la montagne striée de névés nous faisait penser à un champ de bataille entre l’été et l’hiver. Les deux saisons semblaient engagées dans une lutte effrénée. Tantôt, nos chaussures de randonnées s’enfonçaient dans la neige immaculée. Tantôt le Soleil nous réchauffait, et nous donnait envie de retirer nos manteaux. Les petits lacs et étangs étaient parfois même à moitié gelés, signant l’arrivée inéluctable de l’hiver.

En grimpant, nous avons pu profiter des très beaux panoramas sur la vallée de Ransol, recouvertes de pins et abritant quelques petites maisons éparpillées. Perdus dans cette vallée, l’Andorre des cigarettes et de l’essence nous a parus bien loin.

Côté itinéraire, nous avons suivi la variante 31.1 puis 31 de la HRP (Haute Randonnée Pyrénéenne) vers l’ouest avant de revenir par la GRP, un sentier qui fait le tour du pays.

Un lac d'altitude à moitié gelé dans les Pyrénées à l'automne
Un lac de montagne à moitié figé par le gel, les contrastes de l'automne en Andorre
L'itinéraire de la randonnée depuis Ransol : nous sommes partis du bout de la route en bas à droite pour suivre le sentier rouge-bleu vers l'ouest puis revenir par le violet, avant de couper par un petit chemin pointillé pour retrouver le parking (source : VisoRando - OpenStreetMap)
La végétation figée par la glace
La végétation figée par la glace, une des jolies surprises de la randonnée en Andorre à l'automne

Comment rejoindre les montagnes d’Andorre depuis la France ?

Nous allons l’avouer, il est assez difficile de rejoindre les randonnées que nous avons suivies sans voiture… Néanmoins, il existe quelques gares non loin qui permettent de s’en approcher grandement. De notre côté, nous avons pris le TGV entre Paris et Toulouse avant de retrouver les parents de Jérémy dans la ville rose et de partir avec eux direction les Pyrénées. Comptez 170 km pour rejoindre Ransol, le point final de notre week-end en Andorre.

Pour vous approcher encore plus, vous pouvez rejoindre les gares de Foix ou Ax-les-Thermes où il vous sera possible de louer une voiture pour finir le trajet. Ces deux gares sont accessibles depuis Toulouse en TER, comptez 2 heures pour rejoindre Ax-les-Thermes. Pour ceux qui viennent de la capitale, vous pouvez même rejoindre les Pyrénées en Intercités de nuit ! Endormez-vous à Paris, réveillez-vous à la montagne, comme disait un célèbre slogan de pub il y a déjà quelques années maintenant. Une belle façon de voyager slow et éco-responsable qui nous tenterait bien tous les deux !

La vallée de Ransol vue depuis une randonnée en Andorre
Un superbe panorama pour une fin de week-end de marche en apothéose

D’autres idées de randonnées en Andorre

Les 2 randonnées en Andorre que nous avons effectuées suivent en partie le tracé du GRP, un itinéraire qui fait le tour d’Andorre. Faire le tour d’un pays à pied en 7 jours, c’est possible en Andorre. Si vous voulez prolonger l’aventure, le périple doit être assez incroyable.

Notre deuxième randonnée suit la Haute Route Pyrénéenne (HRP) qui traverse toute la chaîne de montagne de l’océan Atlantique à la mer Méditerranée. La traversée du tronçon andorran se fait en 2-3 jours. Pour parcourir la totalité de l’itinéraire, comptez minimum un mois. Si l’aventure vous tente, allez découvrir le témoignage de la traversée des Pyrénées sur le blog I-Trekkings.

L’Andorre regorge également de nombreux autres sentiers pédestres disponibles sur cette carte des GR.

L'eau d'un lac, très pure et limpide
Un lac d'altitude si limpide que l'eau en devient invisible
Une montagne des Pyrénées striée de névés
Moins de rochers sur cet itinéraire mais une montagne bien marbrée de neige

Voilà, nous espérons que nos 2 petites randonnées vous auront donné envie d’aller découvrir les Pyrénées à pied ! De notre côté, cette petite aventure nous inspire à fond. L’itinérance à pied nous fait de l’œil depuis un moment déjà, il faut vraiment que nous nous lancions dans l’aventure ! Nous souhaitons également nous installer plus près des chaînes de montagne en France pour pouvoir profiter pleinement et souvent de ces paysages naturels grandioses, ainsi que de la magie des saisons : un vrai hiver tout blanc, un automne flamboyant et une belle saison verdoyante et fraîche ! De quoi nous rapprocher de notre idéal du mode de vie scandinave qui nous fait tant rêver.

Pour poursuivre la marche, retrouvez nos 3 randonnées en Provence verte sous le Soleil et en compagnie des cigales.

Le lac des Pessons, point de départ de plusieurs randonnées en Andorre
Le lac des Pessons avec son cirque en toile de fond
2 randonnées en Andorre : itinéraires, préparation et conseils