Troisième jour de road trip en Islande, nous nous éloignons des côtes pour explorer un peu plus en profondeur l’intérieur des terres. L’objectif est de faire une randonnée pour explorer le Laki, une chaîne de cratères volcaniques. Après avoir bravé 45 km de routes de terres et survécu à de nombreux passages à gué sans prendre l’eau, un paysage grandiose s’offre à nos yeux. Une succession de montagnes et de plaines ponctuées de cratères, avec le plus grand glacier d’Islande et un grand ciel bleu pour encadrer le tout. L’absence totale de touristes et le calme absolu renforcent l’atmosphère de bout du monde régnant à cet endroit, pour notre plus grand bonheur…

Le canyon Fjaðrárgljúfur

Pour démarrer cette journée islandaise, direction le canyon Fjaðrárgljúfur. Un premier chemin de randonnée permet l’accès à un point de vue en hauteur du canyon. Le contraste des roches accidentées tombant à pic avec la petite rivière s’écoulant calmement au milieu donnent à l’endroit une dimension impressionnante. La vue est magnifique et nous avons eu la chance de la découvrir sous un grand Soleil.

Une seconde balade nous amène au pied du canyon, au niveau de la rivière. De là, c’est toute la hauteur des roches que nous embrassons du regard, de quoi se sentir tout petit. Ce canyon est un incontournable, c’est le premier du genre que nous avons vu lors de ce road trip en Islande et nous avons beaucoup apprécié.

Canyon Fjaðrárgljúfur
Point de vue sur le canyon Fjaðrárgljúfur
Canyon Fjaðrárgljúfur sous le Soleil
Les roches accidentées du canyon dans toute leur hauteur
Canyon Fjaðrárgljúfur
Le cours d'eau s'écoulant tranquillement au cœur du canyon

Une randonnée au Laki, expédition au bout du monde

Pour la suite de notre itinéraire, nous quittons la route circulaire et la côte sud, en direction du Laki, un ensemble de cratères volcaniques. La route y menant n’est pas notée sur Google Maps. Depuis le canyon, il faut donc revenir légèrement sur ses pas et prendre à gauche sur la F206 (un panneau indique Laki 45 km plus loin). Et c’est parti pour une expédition de 2h sur piste de terre avec plusieurs passages à gué ! Les paysages sont grandioses et les routes désertes ; l’Islande dans toute sa splendeur.

Nous traversons plusieurs rivières sans grande difficulté au volant de notre 4×4, jusqu’à arriver au niveau d’un passage à gué assez imposant, à tel point qu’un piquet planté dans la rivière indique le niveau de l’eau avec un code couleur. Si l’eau est au niveau du vert, c’est possible de traverser avec un petit 4×4 sans problème, si c’est jaune, seulement avec un gros 4×4 et si c’est rouge, il ne faut pas s’y engager !

En y arrivant, nous n’étions pas très confiants, le niveau de l’eau se situant juste sous la limite du jaune. Mais nous n’avions pas envie de faire demi-tour après tout le chemin parcouru. Après avoir tournés un moment autour de la rivière dans le vain espoir d’évaluer la profondeur de l’eau sans se mouiller, nous décidons de temporiser avec un pique-nique. Juste au moment où nous étions sur le point d’abandonner et de faire demi-tour, un 4×4 du même gabarit que le nôtre arrive à notre niveau et traverse le passage sans aucune hésitation. Nous nous rendrons compte plus tard qu’il s’agissait d’un guide au volant avec quatre touristes à son bord.

Animés d’un regain de confiance, nous décidons de tenter la traversée. Une petite montée d’adrénaline plus tard, nous nous retrouvons de l’autre côté sans avoir pris l’eau ! Devant ce genre de situation, pensez à bien prendre en compte la météo. Si la pluie avait décidé de s’inviter ce jour-là, nous n’aurions peut-être pas été capables de faire le chemin retour…

Passage à gué imposant sur la route F206 vers le mont Laki
L'impressionnant passage à gué qui nous a presque fait faire demi-tour...

Nous n’avons pas regretté notre décision par la suite. La fin de la route est superbe, avec des paysages volcaniques époustouflants : aucune végétation, des pierres aux couleurs rouges et juste cette route qui serpente au milieu, c’est grandiose !

Au bout de la route, littéralement au milieu de nulle part, nous trouvons un parking pour se garer et même des toilettes ! Des dépliants expliquant comment s’est formé le Laki sont aussi mis à la disposition des visiteurs. Une fois n’est pas coutume dans ce road trip islandais, nous sommes tous seuls sur le parking (à l’exception du 4×4 qui nous a précédé sur la passage à gué). Si vous cherchez le calme et la tranquillité, il ne faut pas hésiter à s’éloigner de la route 1, vos efforts seront récompensés. Cette aventure nous a donné l’envie de retenter l’expérience islandaise plus tard pour découvrir un peu plus l’intérieur des terres du pays et s’éloigner des sentiers battus.

Paysage désertique aux couleurs incroyables sur la route F206
Magnifique paysage au bord de la route F206
Route menant au mont Laki contournant un cratère
Un relief singulier dont la route a du s'accomoder
Vue de paysages désertiques depuis le mont Laki
Des paysages désertiques à perte de vue...

Au départ du parking, nous entamons l’ascension d’une petite montagne qui permet, après une courte randonnée de 45 minutes, d’avoir un superbe point du vue sur les cratères volcaniques et sur le plus grand glacier d’Islande, le Vatnajökull. Nous avons pu profiter d’un calme absolu impressionnant pendant la montée ; aucun bruissement de feuilles d’arbres, aucun chant d’oiseau, aucun insecte volant… C’est à cet instant que nous réalisons à quels points ces moments de silence complet sont rares et précieux dans nos vies de tous les jours.

Pour couronner cette ascension, le point de vue à 360° en haut de la montagne est à couper le souffle : la série de cratères ponctuant le désert volcanique dans une ligne quasiment continue, avec le glacier en fond, quelques lacs au milieu de petites montagnes, sans aucune végétation et avec des nuances de couleurs incroyables !

Ces magnifiques images imprimées dans nos mémoires, nous rebroussons chemin pour retrouver le goudron de la route 1. A posteriori, cette journée en Islande a vraiment été notre préférée (la météo magnifique ayant bien sûr contribué), loin des attractions touristiques classiques et de la foule. Nous ne pouvons que vivement recommander des journées d’exploration de l’intérieur des terres lors d’un road trip en Islande.

Cratères du mont Laki et Vatnajökull à l'horizon
L'épine dorsale qui se perd dans la plus grande calotte glaciaire du pays

Le détail de notre itinéraire

Malheureusement, l’itinéraire ne détaille pas notre détour par le Laki, les routes y menant n’étant pas référencées dans Google Maps…