Voyager en toute liberté, vivre dehors au contact de la nature, sentir le vent dans vos cheveux, le cyclotourisme vous fait de l’œil depuis quelques temps maintenant. Seulement, difficile de savoir quel vélo choisir et comment transporter ses affaires sans souffrir du poids de ses bagages pendant le voyage. Aucun souci, nous vous dévoilons notre liste de matériel pour un voyage à vélo, testée et approuvée sur la Vélodyssée. Vous trouverez également en fin d’article une checklist pour ne rien oublier au moment de préparer son attelage pour partir à l’aventure !

Quel type de vélo choisir pour partir en voyage à vélo ?

Sur ce sujet-là, tout dépend du voyage envisagé. Si vous partez faire la traversée du Massif Central à vélo, un VTT sera indispensable. En revanche, pour les autres véloroutes à peu près aménagées, un VTC fera sûrement l’affaire. Si vous voyagez très léger en mode bikepacking, il est même possible d’envisager le vélo de route pour gagner en vitesse. Néanmoins, renseignez-vous en amont sur la nature des terrains traversés, toutes les véloroutes n’étant pas forcément sans aspérité.

De notre côté, nos montures sont des VTT de seconde main bidouillés et achetés sur le Bon Coin. Les cadres sont en acier, un matériau réputé solide et que nous trouvons plutôt souple en comparaison des vélos avec cadres en aluminium, comme ceux que nous avions loué pour notre week-end sur la Loire à vélo de septembre 2019.

Choisir son vélo pour partir en voyage à vélo
Si vous ne voyagez pas en fatbike, nous vous déconseillons le passage dans le sable, c'était une expérience éprouvante sur la Vélodyssée

Choisir la taille de ses roues de vélo

Un grand débat agite la communauté des cyclovoyageurs sur la meilleure taille de roues entre 26 et 28 pouces. Les 2 ont leurs avantages et inconvénients selon nous, mais nous avons opté pour des 26 pouces. Vous irez légèrement plus vite et aurez un meilleur rendement avec un vélo de taille 28 pouces, mais un vélo 26 pouces sera plus facile à démarrer, particulièrement en montée. Autre avantage en faveur du 26 pouces : essayez de démonter un vélo 28 pouces et de le faire tenir dans un sac respectant la dimension réglementaire de la SNCF, 120 cm x 90 cm. Ce n’est probablement pas évident. À chacun de se poser la question en fonction de ses projets de voyage.

En tout confort sur son vélo !

Les éléments de confort essentiels du voyageur à vélo

Il ne faut pas oublier que vous allez passer la majorité de vos journées sur votre selle de vélo et les mains crispées sur votre guidon. À ce titre, il n’est pas question de lésiner sur le confort de votre monture. Voici les éléments qui nous semblent essentiels pour ne pas torturer votre pauvre corps qui va vous servir de moteur sur ce type de voyage :

  • un guidon multi-positions : l’accessoire parfait pour soulager vos douleurs dans les poignets et changer régulièrement l’inclinaison de votre dos. Le plus difficile sera de prendre l’habitude de bouger vos mains avant que les premières douleurs apparaissent.

  • une selle ergonomique : il s’agit d’une selle avec des inserts gel et un trou au milieu, qui permet d’éviter les pressions sur le périnée. Le haut de gamme de ce genre de selle sont les SMP TRK Gel, un petit investissement mais réputées pour être très confortables. D’autres personnes sont également adeptes des selles en cuir, de la marque Brooks par exemple. Elles seraient assez inconfortables au début mais s’adapteraient à la morphologie de leur propriétaire avec le temps pour devenir de confortables petits coussins.

  • des pneus solides qui tiennent la route : si vous ne voulez pas passer votre voyage à changer et réparer des chambres à air de vélo, l’idéal reste les Schwalbe Marathon réputés increvables. Ce ne sont pas les pneus que nous avons actuellement sur nos vélos, ceux d’origine étant solides et en bon état. Nous gardons tout de même la marque en tête quand viendra le temps de changer nos pneus.

  • des porte-bagages de compétition à l’avant et à l’arrière du vélo, si vous choisissez la solution sacoches pour transporter vos affaires.

Notre équipement de cyclotourisme sur la Vélodyssée
Nos deux vélos chargés au bord du bassin d'Arcachon sur la Vélodyssée

Notre liste de matériel pour un voyage à vélo

Quel équipement choisir pour transporter ses affaires ?

Plusieurs solutions s’offrent aux voyageurs à vélo pour se déplacer en toute autonomie. Tirer une remorque derrière sa monture permet d’avoir une meilleure stabilité et moins de prise au vent, mais s’avère moins pratique dans les transports et rendra le vélo plus difficile à manoeuvrer. Des sacoches à l’avant et à l’arrière offrent une meilleure répartition du poids et donc moins de contrainte sur les éléments du vélo. Par contre, la prise au vent est moins bonne. Certains cyclistes choisissent aussi de voyager ultra léger avec uniquement un petit chargement sur la tige de selle, une sacoche de cadre et une de guidon. C’est ce qu’on appelle le bikepacking. Chacun sa préférence !

Notre matériel de cyclotourisme sur la Vendée à vélo
Pour transporter nos affaires en voyage à vélo, nous avons opté pour des sacoches, beaucoup plus pratiques pour prendre le train

De notre côté, nous avons préféré la solution sacoches et avons choisi des sacoches Vaude étanches. Notre préférence envers Vaude est principalement dûe à l’engagement écologique de la marque (fabrication climatiquement neutre en Allemagne et matières premières non nocives pour l’environnement). 4 sacoches pour le vélo de Jérémy (2 à l’avant et 2 à l’arrière) et 2 sacoches arrières pour mon vélo suffisent à transporter nos affaires.

Note : mes porte-bagages avant servent à transporter les housses de transport de vélo si nous devons démonter nos vélos pour les prendre dans le train. Prendre son vélo dans le train est une aventure en elle-même qui fera l’objet d’un article dédié.

Même un vélo chargé de sacoches passe dans les petites rues !

Que mettre dans ses sacoches ou sa remorque ?

Maintenant que vous avez votre vélo et vos solutions de stockage, c’est le moment de remplir vos sacoches ou votre remorque ! Pour voyager à vélo, il faut être un minimum minimaliste, vous serez peut-être contraint de laisser votre peluche préférée à la maison. Vous verrez qu’il est toutefois possible de se créer son petit confort, même lors d’un voyage itinérant comme celui-ci.

Nous choisissons de vous présenter le contenu de nos sacoches sous forme d’images, avec quelques explications. Il s’agit de notre équipement emmené sur la Vélodyssée, donc plutôt adapté pour un voyage par temps estival chaud.

Pour information, lors de notre aventure sur la Vélodyssée entre Bayonne et la Rochelle, Jérémy transportait 20 kg de bagages tandis que j’en transportais 18 kg. Ce n’est pas très léger, mais une des principales raisons est notre matériel de camping assez peu compact.

Pour retrouver nos péripéties sur la Vélodyssée, c’est par ici et par là.

Liste de matériel pour un voyage à vélo : pour manger
Notre attirail presque zéro déchet pour manger en voyage à vélo

Pour manger zéro déchet

Il est essentiel pour nous de garder nos bonnes habitudes zéro déchet même en voyage. Nous avons été agréablement surpris de nous rendre compte que le voyage à vélo et le zéro déchet sont complètement compatibles ! De plus, en voyageant en France, c’est même plutôt facile à mettre en place. De nombreuses épiceries proposant du vrac commencent à fleurir un peu partout sur le territoire. Nous vous donnons toutes nos petites astuces sur notre publication Instagram ci-dessous.

Pour dormir

Pas de nouveauté côté équipement de camping pour nous, nous préférons continuer à utiliser notre matériel acquis pour notre voyage en Islande en 2017. Notre tente, une Quickhiker 2 places de chez Décathlon, nous semble vraiment adaptée pour le voyage à vélo. L’espace sous la toile extérieure nous permet de stocker toutes nos sacoches à portée de mains et à l’abri, tandis que l’intérieur est assez spacieux pour nous offrir la possibilité de nous asseoir dans la tente. Assez compacte, nous la sanglons directement sur un porte-bagages. Côté poids, elle pèse 2.8 kg. C’est plutôt lourd pour une tente de trekking mais ce n’est pas un poids excessif à porter sur un vélo.

Le reste de notre équipement n’est pas aussi satisfaisant… Un seul duvet et nos 2 tapis de sol suffisent à remplir entièrement une sacoche arrière Vaude. Côté compacité, nous pourrions faire beaucoup mieux, à condition d’y mettre le prix. Mais ce n’est pas à l’ordre du jour pour le moment.

Voir cette publication sur Instagram

~~~ Le meilleur moyen de ne pas porter ses déchets en voyage… ~~~ . … c’est de ne pas les faire ! Voici nos quelques astuces testées et approuvées lors de notre semaine à vélo en Vendée pour réduire ses déchets en voyage ! . 🥄 Emporter quelques outils avec soi : des gourdes, un Tupperware et une cuillère par personne, un couteau suisse, quelques sacs en vrac et serviettes en tissu. Facile et plutôt léger, vous pourrez tout faire avec cet attirail ! . 🗺 Faire ses courses dans des magasins en vrac : pour trouver les bonnes adresses en France, le site cartovrac.fr est une ressource très utile ! Sinon, la plupart des Biocoop ont un rayon en vrac et il y en a un peu partout en France maintenant. . 🍅 Pour les fruits et légumes, se rendre dans les marchés locaux. Souvent les agriculteurs y vendent directement leur production, ce qui permet d’acheter local en plus de zéro déchet ! Au marché de Barbâtre sur l’île de Noirmoutier, nous avons ainsi pu trouver des pommes de terre et des poivrons cultivés sur l’île, un régal ! 😋 . 🥘 Accepter de faire un peu de cuisine : nous ferons un post dédié sur ce sujet, mais pas besoin d’être un grand chef et d’avoir des heures devant soi pour se faire un petit plat nourrissant maison. . 💧 Pour se ravitailler en eau entre deux campings, notre astuce est d’aller demander aux commerçants du coin s’ils savent où trouver un point d’eau. Très souvent, ils vous rempliront directement vos gourdes ! Sinon, nous n’avons pas testé, mais en France, il y a des points d’eau potables dans tous les cimetières. . 😉 Enfin, le plus important, c’est de rester bienveillant avec soi-même en ce qui concerne le zéro déchet, même quand on oublie de refuser la cuillère en plastique dans son cornet de glace ou la paille dans sa boisson. L’essentiel, c’est de faire de son mieux, dans la limite du possible ! . 👇La suite en commentaire 😊

Une publication partagée par Anaïs & Jérémy ~ Green travel (@elkncloudberry) le

Liste de matériel pour un voyage à vélo : pour dormir
Notre maison à vélo pour bien dormir, un équipement de camping confortable mais pas très compact
Liste de matériel pour un voyage à vélo : pour les vélos
Indispensable de notre liste de matériel pour un voyage à vélo : les outils

Pour réparer le vélo

Lors de notre aventure sur la Vélodyssée, nous avons amené beaucoup trop d’outils. Pensant naïvement avoir le temps de bidouiller les vélos en fin de journée, nous avions pris de quoi changer des câbles de freins et améliorer le parcours des fils électriques de nos lampes. Nous avons vite constaté qu’après la fatigue d’une journée de vélo, l’installation du campement et la préparation du dîner à la popotte, nous avions tout juste l’énergie de nous faufiler dans la tente et de sombrer dans les bras de Morphée.

Néanmoins, il est indispensable de partir avec le matériel nécessaire pour changer une chambre à air, les crevaisons restant les soucis mécaniques les plus fréquents à vélo. Nous recommandons également de prévoir un jeu de clés Allen et une clé à boulons pour resserrer certaines vis du vélo, nous avons eu besoin de donner un petit coup de clés sur les fixations de nos porte-bagages pendant notre voyage.

Liste de matériel pour un voyage à vélo : pour s'habiller
Un exemple de tenues à emporter pour un voyage à vélo estival

Pour s’habiller

Difficile d’emporter toute sa garde-robe en voyage à vélo… Chacun jugera ce qui lui semble nécessaire en terme de tenues vestimentaires. Néanmoins, nous pensons avoir trouvé un bon compromis entre fréquence des lessives et poids des sacoches, avec 3 tenues pour le vélo, une tenue supplémentaire pour le soir, de quoi dormir et des sous-vêtements pour une semaine. Sans oublier une tenue de pluie, un pull et un maillot de bain. Pour les chaussures, une simple paire de claquettes en plus de ses baskets de vélo fait amplement l’affaire. Si vous voyagez dans un pays plus frais que la France ou à une saison moins clémente que l’été, il faudra sûrement prévoir de la place en plus pour un manteau, un pull supplémentaire et éventuellement gants, écharpe et bonnet.

Pour prendre soin de soi

Une trousse de toilette minimaliste, un peu de lessive, du fil et quelques pinces à linge et le tour est joué. Vous vous sentirez aussi propre et frais que possible quand vous passez votre journée à pédaler. N’oubliez pas non plus une trousse de secours pour soigner les petites blessures éventuelles du voyage et se protéger contre les piqûres d’insectes.

Les pieds dans l'océan face à Fort Boyard sur l'île d'Oléron
Pas toujours pratique d'aller à la plage avec ses chaussures de vélo...

Pour la sécurité

Faites de votre casque votre meilleur ami en voyage à vélo : il ne sublimera peut-être pas votre brushing, mais protégera votre tête. Accessoirement, il vous offrira une petite protection contre le Soleil et la pluie. Des éclairages sur votre vélo et un gilet haute visibilité sont également un vrai plus, même si vous ne prévoyez pas de rouler de nuit. Si vous souhaitez rouler au clair de Lune (même si ce n’est pas forcément recommandé), n’oubliez pas de vous procurer une lumière puissante pour éclairer le chemin.

Liste de matériel pour un voyage à vélo : santé et hygiène
Pour se sentir tout propre et soigner ses bobos de cyclovoyageurs
Liste de matériel pour un voyage à vélo : souvenirs et divertissement
La fin de la liste de matériel pour un voyage à vélo : de quoi se souvenirs de ses aventures et s'occuper sous la tente

Gérer l’eau en voyage à vélo

Nous transportons chaque jour 4.25 L d’eau pour deux personnes. C’est suffisant pour tenir toute une journée à vélo, même en plein été, donc il suffit de se ravitailler au camping ou à son habitation le soir venu. Si vous prévoyez de faire du camping sauvage, plusieurs solutions s’offrent à vous pour trouver de l’eau : tous les cimetières de France possèdent un point d’eau potable. Autre méthode testée et approuvée : demander à un commerçant du coin où trouver un point d’eau potable. La plupart du temps, il remplira lui-même vos gourdes pour ne pas vous laisser mourir de soif !

Et le reste ?

Pour les reste de ses bagages, emportez ce qui vous rend heureux ! Nous ne partons jamais sans notre appareil photo réflex. Pensez également à une batterie externe pour votre téléphone portable ou un chargeur solaire, surtout si vous dormez en camping. Sur la Vélodyssée, nous ne l’avons pas emmené et nous avons un peu regretté. Cela nous aurait éviter d’abandonner nos téléphones sans surveillance tous les soirs sur le rebord d’un lavabo de camping, branchés sur la prise pour sèche-cheveux.

Pour occuper les potentielles longues soirées après une journée de vélo, prendre un bon livre et un jeu de cartes avec soi peut également être une bonne idée. Pour garder vos souvenirs, pensez aussi au petit carnet de voyages pour noter toutes vos péripéties.

Et vous, quels sont vos indispensables en voyage ? Ils partiraient avec vous en voyage à vélo ?

C’est tout pour cet article, nous espérons qu’il vous aura été utile. Pour vous aider à préparer vos prochaines aventure en petite reine, nous vous avons concocté une petite checklist avec notre liste de matériel pour un voyage à vélo.

Checklist de notre matériel pour un voyage à vélo
Une petite checklist pour récapituler la liste de matériel pour un voyage à vélo