Si notre première expérience du camping en Islande a été mitigée à cause du froid et de la pluie, dormir en tente en Ecosse s’est avéré plus agréable. Des températures plus clémentes, un temps plus sec et peut-être un peu plus d’expérience nous ont permis de bien profiter de ces quelques nuits en plein air. Une communion avec la nature que nous apprécions de plus en plus… Dans cet article, nous partageons nos conseils, bonnes (et moins bonnes) adresses ainsi que notre première expérience improvisée de camping sauvage.

Coucher de Soleil au camping de Torvaig à côté de Portree sur l'île de Skye
Petite récompense du campeur : admirer le coucher de Soleil avant de s'allonger dans sa tente

Notre équipement pour bien dormir en tente en Ecosse

Nous avons utilisé le même équipement en Ecosse que lors de notre voyage en Islande. Notre équipement, en particulier les sacs de couchage, est d’ailleurs plus adapté pour du camping en Ecosse. Nous avons eu moins froid que fin août en Islande alors que nous sommes partis au mois de mai ! Une petite différence par rapport à l’Islande : nous nous sommes servis plus souvent de notre réchaud, les cuisines équipées de plaques de cuisson étant moins fréquentes en Ecosse qu’en Islande.

Au niveau de l’équipement vestimentaire, comme en Islande, nous avons bien fait de prévoir manteau, bonnet, écharpe, gants et grosses chaussettes. Les soirées sont fraîches en Ecosse. Notre attirail hivernal nous a aussi servi pendant certaines journées venteuses, en particulier en altitude. Par exemple, au sommet de la randonnée du Coire Lagan dans les Cuillin Hills ou sur le Table Rock lors de la randonnée du Quiraing, nous étions bien contents de pouvoir ajouter une épaisseur de vêtements supplémentaire.

Cuisine au réchaud lors de la randonnée du Quiraing
Un repas popotte-réchaud sur le Table Rock du Quiraing, le bonheur du randonneur campeur !

Nos campings préférés de ce road trip en Ecosse

Ce sont ceux de nos deux première nuits en Ecosse que nous avons préférés : Tyndrum pour ses superbes environs et Morvich pour le confort de ses équipements.

Paysage autour du camping de Tyndrum
Une belle lumière de fin de journée à proximité du Pine Tree Leisure Park à Tyndrum

Pine Tree Leisure Park à Tyndrum

Pour notre première nuit en tente en Ecosse, nous avons dormi dans le parc national du Loch Lomond & The Trossachs, au Pine Tree Leisure Park à Tyndrum. Le cadre est magnifique, nous avons planté nos tentes juste en bordure d’un petit ruisseau. Nous avons également pu faire une très jolie balade aux alentours en partant à pied du camping.

Pas de mauvaise surprise et un cadre agréable, nous recommandons le Pine Tree Leisure Park si vous passez dans la région. Le seul petit défaut que nous pourrions lui reprocher est l’absence de salle commune pour se réchauffer, défaut largement compensé par le fait qu’un bar (dans l’hôtel Tyndrumm Inn) se situe à quelques centaines de mètres de là. Le lieu est parfait pour boire un verre et passer une soirée au chaud dans une ambiance de pub écossais typique.

Petit cours d'eau à proximité du camping de Tyndrum en Ecosse
Petit ruisseau photographié depuis notre emplacement de tente au Pine Tree Leisure Park à Tyndrum
Paysage montagneux et pâturages autour du camping de Morvich
Joli paysage vallonné et champêtre autour de Morvich

Morvich Caravan and Motorhome campsite

A proximité du pont menant à l’île de Skye, le camping est dans un cadre très calme et agréable. Une région vallonnée semblable à la région de Glencoe, joliment traversée par le loch Duich. A votre arrivée, sur la petite route menant au camping, vous serez très certainement dévisagés par quelques moutons dans leurs prés et par de superbes vaches des Highlands, aux poils longs et grandes cornes, si caractéristiques du nord de l’Ecosse.

Le camping en lui-même a tout ce que nous pouvions demander, en particulier, une salle chauffée pour faire sécher ses vêtements ! Le nirvana après la journée la plus pluvieuse de notre séjour ! Cet équipement n’est d’ailleurs pas si fréquent dans les campings écossais, c’est le seul en disposant que nous ayons visité ! A part cette salle, les sanitaires sont très propres et une salle commune est mise à disposition pour passer la soirée au chaud, parfait !

Vue sur le loch Duich depuis la route menant au camping de Morvich
Le Loch Duich et ses environs vu depuis le camping de Morvich

Les autres campings où nous avons fait escale en Ecosse

Bizarrement, ce sont les campings situés sur l’île de Skye que nous avons le moins apprécié durant notre séjour en Ecosse… Nos deux nuits sur la péninsule de Trotternish se sont passées sur des terrains en pente, dans des campings sans confort notable.

Si vous pouvez organiser votre séjour de cette façon, nous recommandons de dormir au camping de Glenbrittle. Nous l’avons traversé en partant faire la randonnée du Coire Lagan dans les Cuillin Hills et le cadre est incroyable ! Situé juste en face de la plage, avec une superbe vue sur la mer, un cadre splendide et un terrain tout plat, ce camping à de quoi séduire le voyageur.

Coucher de Soleil depuis le camping de Staffin sur l'île de Skye
Coucher de Soleil sur la péninsule de Trotternish depuis le camping de Staffin

Torvaig Caravan & Campsite à proximité de Portree sur l’île de Skye

Joli cadre pour ce camping, avec une belle vue sur le Old Man of Storr au loin et un pré à moutons à proximité. D’ailleurs, vous ne manquerez pas de vous faire réveiller par le bêlement des agneaux le matin au début du mois de mai. Par contre, le terrain où planter sa tente est complètement en pente. Impossible de trouver un emplacement plat. De plus, l’endroit ne dispose pas de salle commune pour se mettre à l’abri et est très exposé au vent. C’est en tout cas l’impression que nous avons eu ce soir-là et le lendemain matin. Ce n’est pas un camping que nous recommandons si vous avez le choix.

Vue sur Old Man of Storr depuis le camping de Torvaig à côté de Portree sur l'île de Skye
Superbe vue sur Old Man of Storr depuis Torvaig

Staffin Caravan site sur l’île de Skye

Un camping assez simple dans lequel vous trouverez une petite salle pour cuisiner et manger à l’abri. Le gérant est très attaché à la qualité de sa pelouse. Attention à ne pas rouler dessus avec votre voiture ! Un bémol notable mais moins prononcé qu’à Torvaig : le terrain est légèrement en pente…

Comme nous l’avons fait lors de notre soirée à Staffin, nous recommandons d’aller dîner à Columba 1400, à 15 minutes à pied du camping. Il s’agit d’un centre de réinsertion sociale dans lequel se trouve un café/restaurant très sympathique.

Coucher de Soleil depuis le camping de Staffin sur l'île de Skye
Quelques petites maisons blanches aux alentours du camping de Staffin
Petites maisons typiques écossaises aux alentours du camping de Staffin sur l'île de Skye
Maison blanche typiquement écossaise sur le chemin menant au camping de Staffin

Notre expérience improvisée du camping sauvage en Ecosse…

Après la randonnée de Rubha Hunish, nous quittons l’île de Skye par la route. Notre plan initial était de dormir à Morvich, dans le même camping où nous avons passé notre seconde nuit en tente. Nos plans ont été contrariés par un portail fermé et un panneau nous indiquant que le camping refusait les arrivées après 20h… Voulant profiter au maximum de cette journée ensoleillée, nous avons malheureusement un peu laissé passer l’heure… La région où nous nous trouvons ne propose pas un très grand choix de camping et la luminosité est déjà bien diminuée, nous décidons finalement de trouver un endroit où faire du camping sauvage. C’est autorisé en Ecosse !

Malheureusement, en voiture et à l’improviste comme cela, avec la nuit tombant rapidement, difficile de trouver un endroit adapté et sympathique… Nous avons donc arrêté la voiture sur une aire en bord de route, protégée du bruit des véhicules roulants par une rangée d’arbres et sur laquelle un van et un camping-car avaient déjà élu domicile.

Moutons et agneaux broutant dans un pré à côté du camping de Staffin
Dormir en tente en Ecosse au mois de mai, c'est aussi se faire réveiller par le bêlement des agneaux

En s’éloignant de quelques dizaines de mètres de la voiture, nous avons pu trouver un endroit où le sol permettait de planter une tente, ce qui n’est pas si évident dans cette région d’Ecosse… L’endroit n’était pas des plus pittoresques, et quitte à faire du camping sauvage, nous aurions préféré être dans un endroit plus isolé, mais c’était un très bon dépannage de dernière minute.

Le camping sauvage est toléré en Ecosse, à condition de respecter quelques règles de savoir-vivre décrite sur ce site. Ces règles nous paraissent être du bon sens : si vous respectez l’environnement et ne dérangez pas les habitants, vous pouvez vous installer où vous le souhaitez. Attention néanmoins au parc national du Loch Lomond & Trossachs qui a quelques restrictions supplémentaires.

Paysage autour du camping de Tyndrum
Beau paysage lors de notre balade aux alentours du Pine Tree Leisure Park à Tyndrum

Nos autres logements sans la tente autour de Glasgow

Pour notre première nuit en Ecosse, nous avons pris un Airbnb en chambre chez l’habitant à 10 minutes de voiture de l’aéroport de Glasgow, à Renfrew. Le logement était très sympathique, malheureusement l’annonce n’est plus disponible…

Nous avons dormi à Glasgow pour la dernière nuit de ce road trip avant de passer la journée du lendemain à visiter la ville. Nous avons réservé une chambre familiale à la McLays Guest House. Les chambres sont sans grand luxe, mais confortables. L’hôtel offre aussi un petit déjeuner type « English breakfast » très copieux, de quoi bien se remplir l’estomac avant d’aller visiter la ville. Pour garer la voiture, nous avons pu trouver une place de parking dans une rue adjacente à celle de l’hôtel, place payante mais sans prix excessif.

Vache des Highlands aux alentours du camping de Morvich
Une vache des Highlands dans son environnement au camping de Morvich